Themen der aktuellen Ausgaben

 

Plus on est pauvre, plus on est malade:

Statut socio-économique, sévérité de la maladie et évolution du traitement intensif


Socioeconomic status, severity of disease and level of family members' care in adult surgical intensive care patients: The prospective ECSSTASI study.*

Bein T, Hackner K, Zou T, et al.                                                                                                                          Intensive Care Med 2012; 38:612-9

Department of Anaesthesiology and Critical Care, University Hospital, 93042, Regensburg, Germany,


Le statut socio-économique d'une personne influence son comportement de santé. En comparaison avec les personnes aisées, un moindre niveau d'études et de plus faibles revenus favorisent la fréquence et la sévérité des maladies. Une analyse de patients à la suite de traumatismes aux États-Unis a constaté que les personnes sans assurance apparentant à la population hispanique présentaient une mortalité 2,8 fois plus élevée que les autres patients de race blanche disposant d'une assurance.

On peut donc supposer que parmi les patients admis à l'unité des soins intensifs, un pourcentage plus élevé provient de situations sociales défavorisées et présente un pronostic plus sévère que les patients plus privilégiés. Un tel rapport a effectivement été mis en évidence par une grande étude australienne.

Melden Sie sich an um weiter zu lesen ...

Tags: intensiv-news sozioökonomisch status 

© Medicom VerlagsgmbH

 
Medicom

Wir wollen Fachärzte und Pfleger topaktuell und wissenschaftlich fundiert über Studien, fachspezifische Entwicklungen und deren praktische Umsetzung informieren, um sie in ihrer Arbeit und Fortbildung zu unterstützen.

Wählen Sie dazu bitte Ihr Land aus.

  • ÖsterreichÖsterreich
  • ÖsterreichDeutschland
  • ÖsterreichSchweiz
  • ÖsterreichAndere